Simply. - Laurent De Martin

Laurent De Martin, freestyler suisse, est à nos côtés depuis près de 10 ans. Le 28 novembre, LDM a fêté ses 30 ans, et pour marquer cette date, il a décidé d'offrir son nouveau film SIMPLY. au public. Laurent De Martin a quinze ans d'expérience dans le ski professionnel, il a participé à des compétitions internationales de slopestyle avec l'équipe suisse de freeski pendant plusieurs années avant de se consacrer à la production de films.




Quatre ans de travail avec la production américaine Level 1 et trois ans avec le réalisateur suisse Titouan Bessire ont marqué une nouvelle direction. C'était le deuxième projet pour Laurent et Titouan Bessire, après "Switzerland With Love", ils aimaient le travail qu'ils faisaient mais voulaient faire quelque chose de plus personnel, local, et plus simple. Le film "Simply" a pris une part importante de l'année 2021 de Laurent et Titouan, car il s'agit d'une production indépendante dans laquelle ils ont tous deux géré et réalisé ensemble.


L'objectif d'inspirer les gens à visiter les montagnes et à profiter de ces beaux moments a été accompli. Simply a obtenu le prix du "Meilleur film" au Festival international du film de freeride après une tournée qui a fait escale en Allemagne, en France, en Italie, en Autriche, en Russie et enfin en Suisse.


Résumé du film

Le nouveau film de Laurent suit une formule simple : 100% de neige poudreuse, de la beauté à travers les lignes et les plans choisis, et du plaisir supplémentaire partagé avec des amis dans sa ville natale. Pour réaliser ce projet, l'équipe a écumé les Dents du Midi et la région du Valais à la recherche de lieux idéaux. Laurent et Titouan ont été épaulés par un groupe de riders locaux. On retrouve Victor Daviet, un snowboarder français, et Alex Chabod, Basile Bessire, et Fred Couderc, qui sont tous des skieurs et snowboarders suisses.




Pourquoi Simply ?


Simply était mon deuxième projet avec le réalisateur Titouan Bessire. Le premier était From Switzerland With Love, dans lequel nous avons intégré une histoire & beaucoup d'autres riders internationaux. C'était un gros travail pour nous car c'était notre premier. La narration de l'histoire était un gros travail, tout comme l'organisation. Nous avons eu beaucoup de pression pour le faire. Au final, nous en étions très heureux, mais nous voulions faire un deuxième film plus simplement, juste nous deux avec quelques amis locaux. Après FSWL, l'idée était de faire un petit film sans histoire, juste des moments authentiques et des vibrations, qui nous représentent mieux je pense.



D'où est venue l'idée de cette histoire ? Et pourquoi était-il si important pour vous de raconter cette histoire ?


Il n'y a pas vraiment d'histoire dans le film, juste des moments authentiques avec des amis autour de la maison et en essayant de faire les meilleurs plans esthétiques possibles.


Ski film - ski freestyle - Laurent De Martin
Simply - LDM - ©Ruedi Fluck


Quel est le message qui se cache derrière ce film ?


Notre message était simplement de sortir autour de la maison, de rider avec des amis et de passer de bons moments, quelles que soient les conditions. Notre objectif était simplement de motiver les gens à aller skier et à faire du tourisme.



Quel a été votre meilleur souvenir en travaillant sur Simply ?


Définitivement le jour à la cabane, où mon ami Numa m'a coupé les cheveux. Les conditions étaient si mauvaises que nous attendions le lendemain à la cabane du Col de Cou. On jouait surtout au Uno et on construisait des igloos sans aucune attente, mais le jour suivant était fou après une nuit froide. C'était l'une des meilleures journées de tournage de la saison.



Parlez-nous un peu du ski que vous avez utilisé dans votre film ?


J'ai utilisé principalement le Fly Two 115 (184cm) avec des fixations Marker Duke. C'est mon ski préféré pour les sauts freeride / backcountry. Pour le shredding plus printanier, j'utilise le Fly Two 105 (177cm), il est si agréable pour tout.



Ski film - Ski freestyle - Movement Skis - Laurent De Martin
Simply - Laurent De Martin - ©Ruedi Fluck

Êtes-vous satisfait de la façon dont votre film a été reçu ?


Oui, je pense que nous avons atteint notre objectif de motiver les gens à aller rider et à être excités par l'hiver. Nous avons fait environ 45 avant-premières, c'était de la folie ! Que des bons moments avec beaucoup de gens différents.



As-tu déjà prévu de nouveaux projets ?


Pour l'instant, je prévois une saison plus axée sur les médias sociaux. Après avoir été le producteur de deux films complets, j'ai besoin de temps pour skier avec un peu moins de pression et réfléchir à de nouveaux projets plus importants. Je veux aussi passer du temps avec les enfants et encourager la communauté locale.